Ce que vous devez savoir sur un avocat divorce

Pour commencer il faut savoir que le recours à un avocat divorce est obligatoire dans la plupart des procédures de divorce, puisqu’elles se déroulent toutes devant le tribunal de grande instance. Par contre dans les autres procédures la présence d’un avocat n’est pas obligatoire, vous pourrez par exemple agir vous même et sans avocat pour saisir le greffe du juge aux affaires familiales pour toutes les procédures relatives à l’exercice des droits parentaux.

Toutefois, gardez à l’esprit que l’avocat divorce est un spécialiste du droit de la famille et son aide vous permettra certainement de prendre les meilleures décisions et de présenter votre affaire de la meilleure des façons. Vous aurez ainsi bien plus de chance de faire aboutir votre recours et d’obtenir la décision que vous attendez. Vous avez donc tout intérêt à vous faire assister d’un avocat divorce, même quand il s’agit d’un simple recours devant le greffe du juge aux affaires familiales.

Il est important de bien choisir son avocat divorce

Votre avocat divorce va être votre partenaire pendant toute la durée de votre procédure de divorce. Il est donc très important qu’il soit joignable, qu’il prenne le temps de vous écouter et surtout de répondre à vos questions. Il est aussi important qu’il se conforme à la stratégie que vous souhaitez mettre en place et qu’il ne vous influence pas pour vous diriger vers une procédure longue qui sera bien plus coûteuse.

Enfin sachez qu’il vaut mieux négocier un forfait plutôt que de prendre un avocat divorce que vous paierez à l’heure. En effet selon la procédure que vous souhaitez mettre en place les avocats spécialisés vous proposent des forfaits qui couvriront l’ensemble de leurs honoraires. Ainsi même si la procédure de divorce se prolonge, vous n’aurez pas de mauvaises surprises et vous savez par avance exactement combien votre divorce vous coûtera. Si vous choisissez un avocat divorcequi travaille au forfait, vous aurez la possibilité d’en négocier le prix et vous signerez ensuite une convention d’honoraire qui détaillera l’ensemble des frais et des honoraires que vous devrez payer et vous y trouverez aussi les modalités de paiement ainsi que ses échéances.

En cas de problème n’hésitez pas à changer d’avocat

En cas de problème de communication ou de désaccord, il est possible à tous moments de changer d’avocat. En revanche, en raison des règles déontologiques, votre nouvel avocat ne pourra intervenir que si vous avez réglé la totalité des frais et des honoraires de votre premier avocat.

Toutefois si vous êtes en litige sur le montant des honoraires de votre premier avocat, vous avez la possibilité de demander l’arbitrage du bâtonnier. Cette procédure est intéressante, car en cas d’urgence le bâtonnier a la possibilité de donner l’autorisation à votre nouvel avocat de commencer à travailler sur votre affaire, même si vous n’avez pas réglé les frais de votre premier avocat.