La procédure de divorce est un moment pénible pour les enfants victimes du divorce de leurs parents mais il y a aussi les frais des avocats qui s’occupent des dossiers de divorce. Concrètement, combien coûte un divorce?

Différents coûts des honoraires des avocats

Demander l’aide d’un avocat lors d’une procédure de divorce est coûteux mais il s’agit d’une dépense obligatoire pour votre divorce.

Les couples en train de divorcer doivent avoir un avocat pour gérer les dossiers liés à la rupture. Les dépenses varient entre 1000 et 4000€. Ce tarif est d’autant plus élevé si le dossier est traité en France métropolitaine.

Qu’est-ce qui font augmenter les coûts des avocats?

Plusieurs facteurs peuvent influencer le coût des frais d’avocat. Le dépôt de requête, les consultations, l’assistance, la préparation de dossier, la plaidoirie pour l’audience. D’autres dépenses peuvent aussi alourdir le coût d’un divorce. Elles peuvent s’agir des éventuels frais de notaire ainsi que des pensions alimentaires.

Obtenir de l’aide pour alléger les coûts des honoraires en cas de divorce

Les couples qui divorcent, doivent accomplir plusieurs étapes juridiques prévues par la loi afin de pouvoir valider leur séparation. Ces procédures sont obligatoires mais coûteuses surtout concernant les frais d’avocat. Heureusement que l’Etat aide les couples en instance de divorce pour alléger les dépenses pour les avocats.

L’aide juridictionnelle pour réduire le coût d’un avocat

Afin de réduire les coûts d’avocat lors des divorces, il existe une aide juridictionnelle accessible à ceux qui la demandent et qui remplissent les conditions nécessaires pour l’obtenir. Grâce à cette aide publique, le bénéficiaire de cet appui, qu’il s’agisse du demandeur ou du défenseur pourra avoir une prise en charge des coûts concernant les honoraires d’avocat.

Une aide qui varie selon la personne qui la demande

La nature de l’aide juridictionnelle visant à réduire le coût d’un divorce varie en fonction des ressources de la personne. Elle peut s’agir d’une aide totale ou partielle.